Prévention et sécurité

Le champ de la Prévention de la délinquance et de la sécurité

Le champ de la Prévention de la délinquance et de la sécurité apparaît relativement large puisqu’il s’intéresse à la fois aux dimensions sociales, environnementales/situationnelles et sociétales de ce phénomène complexe que constitue la délinquance.

La prévention sociale va ainsi s’intéresser au développement individuel des personnes, au fait qu’elles réalisent des apprentissages adéquats pour vivre en collectivité et qu’elles respectent les valeurs partagées de cette société. La prévention environnementale et situationnelle s’intéresse à l’environnement dans lequel vivent les individus et les groupes d’une société en essayant d’intervenir sur les éventuels effets négatifs que cet environnement peut faire peser sur ces derniers. Dans sa variante « situationnelle », l’action de prévention se concentre sur les outils visant à diminuer la vulnérabilité des cibles de la délinquance et à limiter les opportunités du passage à l’acte. Enfin la prévention de type sociétal essaie de travailler à renforcer les liens au sein de la société globale en tentant de renforcer l’intégration sociale des individus et ainsi prévenir les transgressions de ces derniers.

Loin de relever d’une politique autonome, les politiques de prévention doivent donc être clairement articulées avec les autres politiques locales du champ éducatif, sanitaire, social, urbain et de développement social territorial. Elles peuvent être déployées au niveau « primaire » (très en amont), « secondaire » (lorsque des manifestations de délinquance sont déjà apparues) ou « tertiaire » (pour prévenir la récidive).