Agenda de R&T

seized by illumi
siezed by illumi greetz to Mowgli Gama Snoti Weebsan Aiiden Drilen



PRODUCTIONS

  • PRODUCTIONS


  • Les fiches expériences

    Un atelier socio-linguistique citoyen - Fichexpérience n°13. Juillet 2018. 4p.

    Personne ne peut ignorer l’épopée, souvent dramatique, des migrants qui, en provenance de la Syrie et autres pays d’Afrique ou du Moyen Orient, viennent chercher refuge en Europe. À Saïx, plusieurs acteurs de la cité (élus, professionnels associatifs et citoyens) ont décidé de s’impliquer dans l’accueil de ces populations en très grande difficulté. Outre leur hébergement, ils ont souhaité accompagner les migrants dans leur intégration au sein d’une société où, en plus de la langue, tout est différent de chez eux. La mise en place d’un Atelier Socio-Linguistique (ASL) s’inscrit dans cette démarche d’intégration globale. - étayées par un diagnostic partagé - que plusieurs orientations ont alors été mises sur la table. Trois d’entre elles régissent encore aujourd’hui la vie de l’établissement.

    Apprendre la langue et les savoirs de base avec et par les situations de travail - Fichexpérience n°9. Août 2014. 4p.
    SIAE : des structures de lutte contre l'exclusion
    L’IAE est née dans les années 70 à l’initiative d’acteurs de terrain désireux de dépasser les logiques d’assistance et de privilégier l’autonomie des personnes.Rapidement perçue comme un moyen efficace de lutter contre l’exclusion sociale et professionnelle, l’IAE est aussi devenue un moyen de lutter contre l’illettrisme et/ou de renforcer l’apprentissage des savoirs de base pour son public.

    Diplômes professionnels d'apprentissage de la langue française : sésames pour l'insertion des migrants ? - Fichexpérience n°8. Août 2014. 4p.
    Une politique d'intégration par la langue
    En France, comme dans toute l’Union Européenne, la maîtrise de la langue pour les migrants est devenue un gage de meilleure insertion. Dans le monde professionnel, plus que l’apprentissage de la langue du pays d’accueil, c’est la capacité d’un immigré à montrer qu’il peut être professionnellement autonome qui compte.

    La formation de base c'est "essentiels" - Fichexpérience n°7. Janvier 2014. 4p.
    De l'illettrisme aux compétences de base
    Aujourd’hui comme hier, l’épanouissement professionnel passe par la maîtrise de compétences qui peuvent sembler banales. Pourtant utiliser un ordinateur, surfer sur Internet, posséder des rudiments d’une langue étrangère et même lire, écrire et calculer sont des compétences de base qui échappent à certains salariés. C’est dans l’optique de soutenir et d’accompagner le développement des savoirs de base professionnels qu’Uniformation, Organisme paritaire collecteur agréé du secteur de l’économie sociale, de l’habitat social et de la protection sociale a initié en 2011 «Les Essentiels».

    Le FLI : deux ans après... - Fichexpérience n°6. Novembre 2013. 4p.
    Histoire d'une reconnaissance
    Un acronyme nouveau est apparu depuis bientôt deux ans dans le paysage de la formation linguistique, pourtant déjà bien rempli. C’est ainsi qu’après les FLE, FLS et autres FLP ou FOS est apparu le FLI - pour Français Langue d’Intégration. Une journée régionale, organisée le 9 octobre 2013 par R&T, a réuni les différents acteurs-trices de la formation intervenant sur la Région Midi-Pyrénées ainsi que bon nombre d’experts FLI des centres ressources œuvrant dans d’autres régions françaises. Anne VICHER, directrice d’Écrimed’, co-auteure du référentiel FLI et responsable du Diplôme Universitaire FLI de l’université de Lorraine a animé la journée. Lydie ROUGÉ, directrice de l’OFII Midi-Pyrénées, a présenté l’organisation de la formation linguistique dans le cadre des dispositifs du CAI et hors CAI. La France est un pays d’immigration qui accueille plus de 100 000 nouveaux arrivants par an. Or, aujourd’hui, contrairement à quelques années en arrière, il ne s’agit plus d’accueillir des étrangers qui viennent travailler et repartent au pays, mais des familles qui ont pour projet de s’installer durablement dans notre pays. Dans ces conditions, les politiques d’accueil et d’intégration ont peu à peu accordé de plus en plus d’importance à l’apprentissage de la langue. Le FLI est la résultante de ce processus.


    Dossiers R&T

    Les diplômes et les tests de Français Langue Étrangère - Dossier R&T n°2. Août 2014. 28 p.

    Ce dossier a pour objectif de recenser l'ensemble des diplômes (DILF, DELF, DALF, DCL, ...) et tests (TCF, TEF, TFI, BULATS, ...) pouvant être proposés aux apprenant-e-s migrant-e-s.
    Le-la formateur-trice pourra ainsi les préparer ou les orienter vers une formation adpatée si besoin.
    Le décret n° 2011-1265 (11 oct. 2011), relatif au niveau de connaissance de la langue française requis des postulants à la nationalité française, détermine le niveau de connaissance de la langue pour obtenir la nationalité : niveau B1 oral du CECRL - Cadre Européen commun de Référence pour les Langues -. Un label qualité FLI (Français Langue d’Intégration) a été créé en 2012 à l’initiative de la DAIC (Direction de l’Accueil et de l’Intégration et de la Citoyenneté) et de la DGLFLF (Direction Générale à la Langue Française et aux Langues de France). Ce label ouvre la possibilité aux organismes de formation labellisés de délivrer une attestation de niveau B1 oral d’acquisition de la langue française.

    Le français à des fins professionnelles - Dossier R&T n°1. Août 2014. 64 p.

    En France, les années 2000 sont marquées par un accroissement de la place accordée aux questions linguistiques tant dans les politiques d’accueil et d’intégration des migrants, que dans les politiques d’insertion et de formation professionnelle de l’ensemble des salariés. Ces évolutions donnent lieu à la structuration de nouveaux dispositifs de formation linguistique pour adultes où l’apprentissage de la langue n’est plus une fin en soi mais un moyen de s’insérer socio-professionnellement (Brétégnier, 2011) dans un contexte économique exigeant.


    Les Conf'At's

    L’emploi et l’insertion professionnelle des migrants : quelles formations linguistiques ?
    Conf'At' n°11. Août 2014. 40 p.
    Avec l'intervention d'Hervé ADAMI - Conférence du 08 juillet 2014.
    La maîtrise de la langue française : une exigence pour une insertion socio-professionnelle.
    Hervé ADAMI présente les grandes lignes de deux démarches didactiques (FLI - Français Langue d'Intégration - et FLP - Français Langue Professionnelle -) et montre concrètement et pratiquementcomment elles peuvent être mises en oeuvre en formation. Quels sont les liens entre insertion professionnelle et migrants ? Sont explicitées ici les questions : du rapport entre langage et travail dans l'optique d'une insertion professionnelle, de la formation linguistique des migrants.

    L’emploi et l’insertion professionnelle des migrants - Conf'At' n°7. Avril 2014. 48 p.
    Avec les interventions d'Alexandre GEORGE et Yves BREEM - Conférence du 20 novembre 2013.
    Les migrants : des travailleurs à part ?
    La France compte 5,3 millions d’immigrés sur son territoire, soit 8 % de la population. C’est une population très diverse en terme d’origine : un tiers des immigrés étant né au sein de l’Union Européenne (UE), deux tiers provenant d’un pays tiers. Alors que les immigrés de l’UE font mieux sur le marché de l’emploi que les personnes nées en France, les immigrés des pays tiers sont fortement touchés par des problèmes d’insertion professionnelle. Plus souvent inactifs, trois fois plus souvent au chômage, leur situation peine à se rapprocher du reste de la population.Car pour travailler en France, tout ressortissant étranger, hors UE, doit disposer d’une autorisation de travail (AT). Pour obtenir un titre de séjour au motif professionnel, les procédures de demande d’AT varient selon le pays d’origine du candidat, son niveau d’étude et son expérience, le secteur et métier concernés.
    Support PPT de l'intervention d'Yves BREEM

    Accompagner les publics en difficulté d'insertion : quels modèles pour quelles pratiques ? - Conf'At' n°1. Juin 2012.

    Avec l'intervention de Valérie CAPDEVIELLE - Conférence du 15 novembre 2011.
    L''insertion n'insère pas !?
    L’accès à la formation via la construction d’un projet semble aujourd’hui ne plus constituer une réponse suffisante. «L’insertion n’insère pas» entend-on partout. Qu’en est-il véritablement ? S’agit-il d’une rumeur ? D’une réalité ? Tous les publics sont-ils concernés ? Quels seraient les publics les plus vulnérables ? Quels autres leviers d’intervention pourraient être envisagés pour les accompagner ? L'intervenante, Valérie CAPDEVIELLE-MOUGNIBAS, maître de conférence en psychologie à l'UTM, interroge les modes de prise en charge des publics en difficulté d'insertion aujourd'hui. Elle montre comment les modèles théoriques de référence et les méthodes traditionnelles des professionnels de l'insertion apparaissent de plus en plus inadéquats.

    Une plateforme numérique